mar 31

Olivier Curel élu pour un second mandat

Olivier Curel Maire d'Apt« Je remercie tous les Aptésiens qui ont voté pour la liste Apt pays d’avenir, a déclaré Olivier Curel hier soir dans une salle des fêtes comble. Élu pour la première fois en 2008, le maire est reconduit pour un second mandat. Le maire avait d’abord donné les chiffres globaux à l’issue du second tour :

“Apt pays d’avenir” obtient 45,88 % avec 2 335 voix, soit 25 sièges au conseil municipal.

“Apt ville vivante” obtient 45,61 % avec 2 321 voix, soit 7 sièges au conseil municipal.

“Apt bleu marine” obtient 8,51 % avec 433 voix, soit 1 siège au conseil municipal.

« Cette campagne s’est déroulée dans un climat délétère, jamais atteint de mémoire d’Aptésien. Nous avons toujours eu confiance dans notre bilan et nous avons voulu mener une campagne digne et en respectant les autres listes. La liste  »Apt ville vivante » a joué sur les sentiments des habitants au lieu de travailler son projet. Les documents diffusés, les propos entendus lors des réunions ont eu pour objectif de détruire notre bilan et masquer ainsi le manque de chiffrage de son programme. Notre liste a été constamment attaquée sur des réseaux sociaux complaisants qui ont laissé diffuser des propos diffamatoires et des insultes…

OLivier Curel Maire d'AptNous n’avons jamais voulu répondre à ces attaques pour justement nous concentrer sur notre projet et collecter les propositions des habitants au cours des réunions de quartier. Nous avons voulu continuer à faire vivre la ville pendant la campagne. Nous avons voulu continuer à rassembler les quartiers et continuer à vivre ensemble. On choisit un maire pour rassembler, a dit Pierre Boyer, pas pour diviser.

Un nouveau mandat s’ouvre. Nous allons rassembler toutes les énergies pour mettre en œuvre notre projet et permettre à tous les Aptésiens, y compris ceux qui n’ont pas voté pour notre liste, de se réapproprier leur ville et d’avoir envie d’y vivre. C’est mon vœu le plus cher » a conclu Olivier Curel.

 

 

 

mar 26

APT : L’heure du bon choix !

En dépit d’un contexte national difficile, la liste « Apt Pays d’avenir » a réalisé un score qui place Olivier CUREL nettement en tête au soir du 1er tour. Dimanche 30 Mars ce sont bien sur des enjeux locaux que nous allons choisir notre futur maire. Alors ne nous trompons pas !

DISONS « OUI »

  • Oui, à un programme juste, réaliste, réalisable pour faire d’Apt un pays d’avenir.
  • Oui, à la poursuite d’une gestion financière maîtrisée et rigoureuse de nos impôts et de la dette.
  • Oui, aux valeurs républicaines et humanistes : honnêteté, sincérité, transparence, tolérance, courage…
  • Oui, à une équipe plurielle, intègre, motivée et compétente.
  • Oui, à un maire qui a fait ses preuves et tenu ses promesses.

 DISONS « NON »

  •  Non, à une vision méprisante de la ville d’Apt et de ses habitants.
  • Non, à une interprétation mensongère et falsifiée du bilan de l’équipe sortante.
  • Non, à une manipulation des chiffres (évaluation de la commune, dette, etc…).
  • Non, à un programme racoleur, irréaliste ou ruineux pour les citoyens.
  • Non, à une administration « à l’américaine » éloignée des préoccupations quotidiennes des aptésiens.

OLIVIER CUREL EST UN  BON CHOIX : GARDONS-LE !

Un maire qui vit au pays
Je resterai attaché à la qualité de notre environnement protégé et attentif au quotidien de toutes nos générations.

Un maire qui sait se battre pour sa ville
Avec ma nouvelle équipe, nous poursuivrons le travail engagé pour la vie de chaque quartier, pour la vie associative, le développement culturel comme pour le maintien de la qualité de nos services publics de proximité et la défense de l’emploi.

Un maire qui défend des valeurs
J’ai acquis au cours de ces six dernières années une réelle expérience que je m’engage à remettre au service de mes concitoyens.

 

 

MOBILISEZ-VOUS !
VOTEZ POUR « APT PAYS D’AVENIR »
VOTEZ POUR OLIVIER CUREL 

 

mar 24

Résultats – 1er Tour !


RESULTATS DES ELECTIONS MUNICIPALES ET COMMUNAUTAIRES DE LA VILLE D’APT


  • FN : 15,70 %
  • Olivier CUREL : 43, 72 %
  • UMP : 40,58 %

Election municipales d'Apt Olivier CurelJe remercie les Aptésiens pour leur mobilisation dès le premier tour. Après une campagne au cours de laquelle j’ai gardé un cap digne, et porteur de valeur, 43,72 % des électeurs m’ont fait confiance.

Ce succès est encourageant et l’essai doit être maintenant transformé par la mobilisation de chacun. Je compte sur vous tous pour convaincre les indécis et les abstentionnistes (36,77 %) d’assurer notre victoire au second tour pour notre programme social et humaniste. 

Une semaine de travail m’attend, je vais mettre mon énergie à conforter notre avance pour la victoire dimanche prochain. Bien sincèrement à vous tous, Olivier CUREL

 

mar 21

« On choisit un maire pour rassembler, pas pour diviser »

Elections municipales 2014 Olivier CurelA la fin de la réunion, il y avait sans doute plus de quatre cents personnes venues écouter Olivier Curel et son équipe d’« Apt pays d’avenir » à la salle des fêtes, ce vendredi 21 mars 2014.

D’Abdelkader Djebali à Pierre Boyer, dernier candidat à prendre la parole, en passant par le maître de cérémonie, maire et ce soir candidat à sa succession, tous et toutes ont évoqué avec leurs mots leur parcours et leur engagement, tout nouveau pour certains, en politique.

L’amour d’Apt et du pays d’Apt, l’envie de rendre ce que la ville et les autres leur ont donné ou tout simplement pour remercier les parents de leurs sacrifices, le besoin de mettre ses compétences au service de la collectivité, des jeunes à la recherche d’un emploi ou d’une formation ou encore des associations, la richesse des échanges et des cultures différentes… ont surgi au détour des phrases.

« Notre programme se veut juste, réaliste, réalisable. Tout est pesé et chiffré, car nous sommes conscients qu’en 2020, nous serons à nouveau devant vous avec notre bilan pour le comparer aux projets que vous avez aujourd’hui en main, a rappelé Olivier Curel.  Nous sommes fiers de ce que nous avons réalisé pour la ville depuis six ans et nous voulons amplifier la dynamique engagée en 2008. »

René Fregni, écrivain marseillais habitué du salon du livre, a dit la première des qualités d’un homme, encore plus en politique, la sincérité. Du lointain Canada, via Internet, Marc Montpellier a confié à l’assistance ce qui avait été fait dans le quartier de Saint-Michel et ce qu’il restait encore à faire en matière de sécurité, d’insertion, de social…

« C’est encore moi ! a lancé Pierre Boyer, souriant, en prenant le micro. La campagne se termine heureusement parce que ça commençait à être un peu lourd. Je peux témoigner qu’Olivier Curel n’a jamais répondu aux attaques, au cours des nombreuses réunions de quartier que nous avons organisées. Seul un tract a été rédigé cette semaine pour dénoncer les mensonges, la récupération de projets que nous avons mis en œuvre, et rappeler la confiance en nos partenaires locaux, collectivités, structures, associations… Vous savez, ce qui est excessif devient dérisoire. On choisit un maire pour rassembler, pas pour diviser » a-t-il conclu.

mar 21

Quelques vérités bonnes à dire…

La tête de la liste UMP a décrété dès le mois d’avril 2013 (la Provence du 13 avril) que notre bonne ville d’Apt était « morte ».
Puis en février 2014 qu’elle était « moribonde ». Une déclaration qu’elle a confirmée à une télévision locale.
Celles et ceux qui au quotidien vivent à Apt, y travaillent, investissent et s’investissent dans la vie sociale, associative, sportive et culturelle, sont indignés !

Affirmation bien contradictoire avec l’attractivité de la ville, confirmée par l’augmentation du nombre d’habitants (+8,7% de 2011 à 2013).

Allégation qui ne colle pas à la réalité telle qu’elle est apparue dans l’émission Midi en France sur France 3 fin novembre qui a consacré une semaine de reportage à la ville et a permis la meilleure audience annuelle.

Madame Santoni descend donc de Paris (le jeudi soir) pour ressusciter notre bonne ville. Sur place elle trouve notre bilan « désastreux » mais oublie que ses trois colistiers, actuellement dans l’opposition, ont voté 95% des délibérations au conseil municipal depuis 2008 !
Quelle est son expérience ? Quelles sont ses compétences ? Quels sont les moyens qu’elle compte mobiliser ? A chacun de se faire une idée…

On attendait son programme, on vient de l’avoir !

Tout ce qu’elle propose, assez vaguement, existe déjà ou est en cours de réalisation.
Et, il fallait s’y attendre : rien sur le social, rien sur les quartiers, comme s’ils n’existaient pas !
Elle imagine refaire le marché couvert à la place Jean Jaurès avec des halles polyvalentes.
Ce projet a déjà été étudié, mais recalé, pour cause d’accessibilité et de sécurité.

L’UMP revient sur l’idée des caméras de surveillance dans les rues. Or, une expertise rendue publique lors d’un débat en salle des fêtes en 2012 a démontré que ce système est très onéreux et inefficace compte tenu de la configuration des rues de la ville.
Le Front National, friand en matière de sécuritarisme, ne le propose pas dans son programme.

Comme pour vous, la quiétude citoyenne nous est essentielle. Le pôle prévention, que nous avons mis en place, a montré son efficacité selon le Procureur de la République et la Gendarmerie.
Nous nous attendions à des projets novateurs, mais hélas plus de forme que de fonds ! Nous observons que celui d’un concours de majorettes proposé en avril 2013 par Madame Santoni, nostalgique en la matière, a disparu du programme. Autre disparition : l’école de la boulangerie ; il est vrai qu’au dernier forum de l’emploi, il n’y a eu aucune offre concernant ce beau métier.

Finalement, la seule proposition surprenante pour ressusciter la ville d’Apt est la construction d’un boulodrome sur la place de la Bouquerie !
Reconnaissons que cela ferait une carte postale pagnolesque vue de Paris !

Restons sérieux, la ville d’Apt mérite mieux. Pour un Pays d’avenir, les enjeux sont ailleurs.

 

mar 20

Rencontre au hameau des Marronniers

Elections Municipales 2014 APT Olivier CurelJeudi 20 mars, les candidats sont allés rencontrer les habitants du hameau des Marronniers, en direction de Rustrel. Tout le monde s’est retrouvé dans la cour d’une des maisons les plus anciennes.

Comme à son habitude, Olivier Curel a d’abord présenté le bilan de son équipe et les grands dossiers. Les habitants ont ensuite posé des questions spécifiques à leur habitat excentré : la circulation et le stationnement dans la ville, la construction d’une véritable voie pour desservir le hameau et en sortir, l’insuffisance de conteneurs pour les déchets ménagers, les incivilités, le débit Internet trop faible, la dégradation de l’environnement…

A chacune de ces questions, les candidats ont apporté des réponses précises, expliquant sans détour les limites de l’action municipale, conditionnée par les réserves foncières pour la rénovation des routes, l’aménagement d’espaces pour les pompiers ou les transports scolaires.

Une amélioration du débit sur le réseau filaire traditionnel est attendue rapidement pour les professionnels distants qui passent par l’Internet pour leur travail. L’arrivée d’un plan de circulation et de stationnement dans le centre-ville permettra aussi d’y accéder plus facilement pour les courses et les démarches…

Cette dernière réunion de quartier, avant le premier tour des élections municipales ce dimanche, s’est prolongée avec le verre de l’amitié et des discussions animées.

mar 18

Saint-Joseph : le gros atout de la Maison Bonhomme

Elections municipales 2014 APT« Avec la Maison Bonhomme, Saint-Joseph a un gros atout », confiait Olivier Curel aux nombreuses personnes qui justement s’y trouvaient pour entendre les candidats d’« Apt pays d’avenir », lundi 17 mars. Le centre social a en effet une équipe dynamique autour d’Annie Manuel, la présidente, propose de nombreuses activités et travaille avec le service animation jeunesse de la ville.

Olivier Curel et ses colistiers, responsables des dossiers de la mandature qui s’achève, ont répondu aux questions des Aptésiens. Comme pour les habitants de la Marguerite, l’avenue de Saignon est très dangereuse. Il est prévu de ne conserver qu’un seul trottoir à la hauteur du cimetière, de l’élargir et d’y installer un ralentisseur. De même, des aménagements sont prévus pour les piétons aux sorties sur la RD 900 en face de la maison de retraite.

L’aire de loisirs du Rimayon est tellement appréciée, y compris par les habitants des villages environnants qu’il n’y a pas assez de stationnement ! Un jeune estimant que le quartier était moins animé, Christophe Carminati, en charge des sports et de la jeunesse, lui a rappelé la forte volonté de l’équipe de faire vivre tous les quartiers. Pour les plus petits et leurs familles, il y a cette aire de loisirs, tandis que pour les plus grands, des animations reviennent avec les beaux jours, non seulement à Saint-Joseph, mais aussi dans les autres quartiers qui ne sont pas très loin, et à Bosque avec le SAJ.

Les incivilités, l’absence de bancs, les animaux errants, une salle pour les mariages musulmans (un projet est en route pour le territoire), figuraient parmi les questions posées et les discussions qui se sont prolongées ensuite, à la nuit tombante.

mar 18

Cap à l’est vers les habitants de la Madeleine

Elections municipales 2014 APTDans l’après-midi du samedi 15 mars, les candidats de la liste « Apt, pays d’avenir » sont allés à la rencontre des habitants de la Madeleine, à l’est de la ville. La réunion s’est déroulée en plein air.

Pour les habitants de ce quartier éloigné du centre-ville où la voiture est indispensable, les problèmes de circulation figurent en bonne place entre la montée de la Madeleine, le chemin des Imbardes, la rue des Élanthes et la sortie qui donne sur la RD 900. La vitesse excessive sur l’ancienne nationale 100 est souvent évoquée par les riverains malgré les panneaux annonçant l’entrée en ville, les rappels de limitation et les feux tricolores.

Le nettoyage des fossés, les trottoirs peu adaptés aux poussettes, le déneigement qui ne prend pas en compte toute la voirie ont été aussi évoqués.

À un peu plus d’une semaine du premier tour, les candidats ont parlé de leur bilan et du projet qu’ils soumettent à l’appréciation des électeurs aptésiens. Un bilan qui est bien souvent allé au-delà des promesses de 2008, compte tenu des aléas climatiques et des opportunités de subventions du Département ou de la Région. Un projet qui se veut « juste, réaliste et réalisable », de manière à concilier les contraintes budgétaires, la rénovation et l’équipement de tous les quartiers de la ville.

La discussion s’est prolongée dans une atmosphère conviviale et champêtre.

mar 18

Paroles de jeunes à la Bouquerie…

Election municipales 2014 APT Olivier Curel et ses colistiers ont organisé une réunion avec les 18-35 ans, place de la Bouquerie vendredi 14 mars. Le candidat a une nouvelle fois évoqué la gestion et les grands dossiers qui concernent tous les Aptésiens, et délimitent l’action municipale pendant toute la durée du mandat. « Nous agissons avec responsabilité. Si nous sommes réélus, nous serons à nouveau devant vous dans six ans, pour ceux et celles qui choisiront alors de continuer, avec nos promesses d’aujourd’hui dans vos mains… »

Olivier Curel a évoqué le forum que l’équipe veut créer et reconduire chaque année avec les jeunes. « Nous voulons réunir tous ceux et celles qui s’intéressent à leur ville et entendre leurs idées. Il faudra là aussi être pragmatique et s’engager à porter des projets que nous pourrons maîtriser, avec nos moyens humains et financiers. »

Puis quelques élus et personnes présentes ont raconté leur parcours personnel et professionnel.

« Il y a des solutions pour ceux qui ont abandonné les études. Il y a des professionnels et des organismes comme l’Anpep qui peuvent vous aider à bâtir un projet. »

La bonne question n’est pas « Qu’est ce qu’on fait ? », mais « Qu’est-ce que je fais, moi ? »…

« Il faut persévérer dans la vie. Rares sont les personnes qui réussissent dès la première fois. »

« Ce n’est pas celui qui parle le plus fort qui a forcément raison ! Ceux qui ne parlent pas doivent trouver un autre moyen pour se faire entendre. »

« La politique est partout et elle n’appartient pas à ceux, hommes et femmes, qui se font élire. Il faut s’en emparer. »

Quand on est jeune, les sujets de discussion ne manquent pas. Les débats se sont prolongés bien plus longtemps ce soir-là…

mar 14

Au Paou, les relations avec les bailleurs

Olivier Curel Elections municipales 2014 Apt Au Paou, ce sont les travaux qui trainent et les relations avec les bailleurs sociaux qui préoccupent les habitants. À tel point que c’est bien souvent le maire qui fait le relais avec les offices.

Comme dans les autres quartiers où il y a beaucoup de logements collectifs, les élus ont rétabli les relations avec ces bailleurs pendant leur mandat, et fait pression pour que les travaux de rénovation, notamment l’isolation, soient entrepris. Ainsi, l’augmentation des loyers a été plus que compensée par les économies d’énergie que les locataires réalisent aujourd’hui. La mairie s’est aussi récemment substituée au bailleur pour boucher les trous dans le revêtement du parking.

Sans oublier ce qu’a fait la mairie au cours du mandat : la sécurisation de la route entre les logements et l’aire de jeux, la réfection des surfaces et des clôtures, la fresque murale peinte par les enfants en lien avec leurs familles, la venue d’activités culturelles et ludiques, comme le festival Greli-Grelo, la fête des voisins, le festival des Cinémas d’Afrique (photo)…

Pour régler les problèmes de vie quotidienne, affirme Olivier Curel, la solution passe aussi par le comité de quartier qui sait ce qui se passe et pourrait être plus réactif avec un peu plus de pouvoirs et de moyens. Il pourrait peser pour trouver des solutions de bon sens. L’équipe du maire sortant a aussi rappelé que l’interlocuteur pour les incivilités est la mairie, qui peut faire intervenir le service prévention, la police municipale, voire la gendarmerie.

mar 14

À la rencontre des habitants de Bosque

Olivier Curel Elections Municipales Apt

Le Comité de quartier créé a été actif, a organisé la fête des voisins …

Après avoir passé en revue les grands dossiers qui concernent toute la ville, Olivier Curel et les élus sortants ont abordé les questions plus spécifiques à Bosque, avec ses habitants, mercredi 12 mars.

De mauvaises odeurs qui revenaient régulièrement de la périphérie du quartier ont été signalées. La mairie est intervenue pour résoudre ce désagrément. La mairie a pris également contact avec le constructeur pour accélérer la clôture des dossiers et la restitution des cautions aux propriétaires. Le parc pour les conteneurs, le panneau d’affichage et l’abri bus ont été construits. L’étanchéité de ce dernier doit être refaite.

L’eau du canal de Provence arrivant au complexe sportif et de loisirs, les élus envisagent une extension vers les habitations pour permettre l’arrosage des jardins à moindres frais. Mais, Olivier Curel l’a réaffirmé, la condition pour que ces travaux soient réalisés est qu’un maximum de propriétaires soit d’accord. Les discussions vont continuer.

Dans l’optique de réduire la circulation des voitures, les élus prévoient la construction d’une aire de stationnement à l’entrée du quartier, près du giratoire. Il servira pour le covoiturage en direction d’Avignon et de départ pour la navette vers le centre-ville.

Enfin, le comité de quartier créé a été actif, a organisé la fête des voisins (photo), des voyages, des repas…

Habitants et candidats ont continué d’échanger autour du verre de l’amitié.

mar 14

L’AIRE DE LOISIRS DU PLAN D’EAU

OLIVIER CUREL ELECTIONS MUNICIPALES  APT 2014

Le projet va voir le jour cette année et les travaux commenceront au printemps ! Une aire de loisirs avec jeux d’eau va être installée, près du plan d’eau.

Les bassins (photo) ont été fermés en 2002, lors du mandat précédent. L’équipe municipale avait alors lancé l’idée d’une piscine classique en dur. Quand Olivier Curel a été élu en 2008, il a abandonné cette solution, trop gourmande en eau et trop chère à construire et à entretenir pour le budget communal. Une aire de baignade avec filtration naturelle a alors été étudiée parce que sur ces deux points, le coût et la consommation en eau, elle était plus compétitive. Mais, les contraintes sanitaires s’alourdissant, l’agence régionale de santé n’a finalement pas donné son accord.

Les élus n’ont pas renoncé. Devenu enjeu de territoire, le projet d’aménager la base de loisirs du plan d’eau a permis à la ville d’Apt et à la communauté de communes d’ouvrir un dialogue constructif. Aujourd’hui, des produits techniques plus élaborés offrant une plus grande souplesse d’utilisation et des frais de réalisation restant à la portée des deux collectivités ont permis de trouver une solution raisonnable pour tous et attractive pour les habitants du pays d’Apt.

mar 11

LOGEMENTS, COMMERCES, EMPLOI, SERVICES PUBLICS

Olivier Curel Elections municipales  2014 APTSans pouvoir intervenir directement dans ces dossiers, nous disposons néanmoins de leviers et de l’aide de partenaires locaux, comme le Comité de bassin d’emploi, Vaucluse Développement, les organismes de formation, le groupement commercial… et bien sûr la communauté de communes (pour la compétence économique), le Département et la Région, pour agir et peser sur les décisions. L’opération programmée d’amélioration de l’habitat (OPAH), les 500 000 euros arrachés au groupe Kerry pour aider les licenciés et revitaliser le territoire, l’opiniâtreté à défendre l’hôpital avec toutes les forces vives du territoire sont trois exemples des actions possibles.

mar 09

GESTION FINANCIÈRE RIGOUREUSE

Depuis 2008, nous gérons rigoureusement les finances. Notre marge de manœuvre est limitée par le prêt toxique en cours de renégociation, contracté sous la mandature précédente (2001 – 2008), le taux d’endettement et la masse salariale de la collectivité. Nous avons agi là où c’était possible. Exemple, nous avons réorganisé les services municipaux pour optimiser le travail et répondre à l’évolution des besoins. Nous négocions aussi une compensation financière avec la communauté de communes pour les charges de centralité. En effet, celle-ci reçoit la taxe professionnelle depuis 2005, alors que notre ville continue d’entretenir et de gérer des équipements et structures, plus importants que la moyenne des villes de même taille qu’Apt, qui profitent à l’ensemble des habitants du territoire.

mar 08

Dialogue chaleureux et constructif à la Marguerite

Elections municipales Apt  2014 Olivier CURELLa salle de quartier de la Marguerite était bien remplie jeudi 6 mars en fin d’après-midi pour accueillir Olivier Curel et les candidats de la liste « Apt, un pays d’avenir ». Le bâtiment a été tiré d’un long sommeil en 2008. Désaffecté après le départ de l’antenne de la CAF, l’équipe de Pierre Boyer avait prévu en faire un lieu de vie pour la Marguerite et ses associations. Avec le changement de majorité en 2001, tout s’était arrêté… Aujourd’hui, la salle est le cœur du quartier, lieu de rencontre, salle de réunion pour les grands, de jeux et de travail pour les plus jeunes…

Le quartier possède un grand nombre de logements sociaux. Les questions de l’auditoire ont donc d’abord porté sur la gestion, l’entretien et la modernisation des immeubles collectifs et de leur environnement. Jean-François Doré, adjoint sortant en charge des quartiers, et Jackie Barot, conseillère sortante en charge du logement social, ont noué des relations avec les trois bailleurs sociaux, obtenu l’ouverture de permanences à Apt, restent très attentifs aux projets de travaux et veillent à ce qu’ils soient faits, comme dans les autres quartiers qui concentrent ce type de logement.

En charge de la voirie, l’équipe d’Olivier Curel a rénové l’avenue de Verdun et les points de collecte des déchets ménagers. Plus récemment, l’espace de jeux et de loisirs du Rimayon a été plébiscité par les familles et surtout les enfants, les allées retrouvant leur quiétude. Les deux autres thèmes largement abordés ont été la sécurité dans les immeubles et la vitesse excessive des véhicules, avec des réponses claires et précises des candidats.

Le verre de l’amitié a permis de prolonger la discussion et d’aborder des questions qui n’avaient pu l’être dans le débat général.

mar 01

À la rencontre les habitants du parc Sollier

OLIVIER CUREL ELECTIONS MUNICIPALES  APT

Olivier Curel a poursuivi sa visite des quartiers avec ses colistiers ce samedi 1er mars, accueilli cette fois par les habitants du parc Sollier. Il a abordé les grands dossiers municipaux que tout candidat doit connaître au moment de définir les projets du futur mandat, en tenant compte des suggestions des Aptésiens : les finances municipales, les grands travaux et l’entretien, l’intercommunalité et l’économie, la sécurité et les incivilités…
Il a ensuite répondu aux questions des habitants de ce quartier ouest de la ville : rénovation des voies, du parc de conteneurs et des bornes incendie, installation d’une signalisation pour faciliter la circulation dans le quartier, pour y entrer et en sortir, réfection de la rue Georges-Santoni, désherbage des trottoirs sans produits phytosanitaires…
Sur la question de l’emploi, des jeunes notamment, le candidat a rappelé que la mairie aide et travaille avec de multiples partenaires. Elle accompagne les structures du territoire qui s’occupent d’investissement, de création d’entreprises, de formation. Elle travaille avec la communauté de communes pour la réalisation d’une zone artisanale et de nouvelles réserves foncières pour les entreprises locales. Elle défend les dossiers importants (Kerry, centre hospitalier) dans les ministères.

Autour d’Olivier Curel, l’ambition de l’équipe d’« Apt pays d’avenir » est de faire des Aptésiens les acteurs du pays d’Apt et du territoire. « Soyons plus forts ensemble ! Donnons les moyens à ceux qui savent faire. Favorisons la mobilité et la formation pour aller chercher les emplois. »

fév 25

Rencontre avec les habitants de Saint-Antoine

Elections municipales 2014 APT  - Olivier Curel

Mardi 25 février, Olivier Curel et ses colistiers ont rencontré les habitants du quartier de Saint-Antoine. Les candidats de la liste « Apt, un pays d’avenir » ont passé en revue les réalisations de leur mandat, depuis 2008. Christophe Carminati a replacé les différents aménagements à Saint-Antoine dans l’effort général de création et de rénovation des aires de loisirs à Saint-Michel, au Paou, au Rimayon, aujourd’hui fréquentées par un grand nombre d’habitants.
Jean-François Doré et Jackie Barot ont développé le dialogue et la concertation avec les bailleurs sociaux, pour veiller au bon entretien, aux travaux de rénovation programmés, et à l’ouverture de permanences pour répondre aux soucis des locataires.

Olivier Curel a passé en revue les grands dossiers. Il a parlé ensuite de la réalisation de la maison de quartier qui fonctionne aujourd’hui, du rôle primordial du comité de quartier qui pourrait évoluer, comme dans les autres quartiers, vers plus de responsabilités et plus de moyens. Les habitants doivent se prendre en charge et donner leur avis sur les projets qui vont naître. L’amélioration du cadre de vie et des bonnes relations entre voisins est l’affaire de tous.

La mobilisation pour la fête des voisins et la participation au Corso, la réussite scolaire, la formation et l’emploi ont conclu la réunion qui s’est achevée par des discussions en petits groupes.